En hiver, basses températures et chauffage se liguent pour assécher l’air. Les radiateurs nouvelle génération, associés le cas échéant à une VMC (ventilation mécanique contrôlée), seront vos meilleurs alliés dans le combat contre l’air sec.

1. Chauffer avec modération

Surchauffer assèche l’air intérieur, ce qui peut occasionner des désagréments pour les personnes sensibles.

[table “12” not found /]

Selon l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur

« Dans un logement chauffé, l’air ambiant est en général trop sec, avec un taux d’hygrométrie inférieur à 40 %. Or pour garantir un air sain, il faut maintenir ce taux entre 40 et 60 %. »

Pour sa santé – mais aussi pour sa facture énergétique !, il est donc conseillé de maintenir la température ambiante à 20/21 degrés. Pas plus. Moins si on le souhaite, bien sûr.

2. Investir dans un chauffage dernière génération

Radiateur chaleur douce à inertie : Maradja Pilotage Intelligent Atlantic

Les nouveaux radiateurs électriques, qui diffusent une chaleur douce à inertie, garantissent une hygrométrie homogène au sein d’une même pièce et préservent un air intérieur sain.

 

 

 

 

Tableau comparatif entre anciens convecteurs et nouveaux radiateurs électriques

[table “11” not found /]

3. Investir dans une VMC (Ventilation mécanique contrôlée)

En hiver, rien ne sert d’ouvrir la fenêtre pour humidifier l’air : les basses températures favorisent l’air sec (dans les régions montagneuses en particulier).

Investir dans une VMC (Ventilation mécanique contrôlée) prend ici tout son sens.

On peut aussi compter sur un humidificateur d’air électrique.

[table “13” not found /]

4. Adopter un humidificateur d’air ou un brumatisateur

Si malgré une température ambiante à 20/21 degrés, le taux d’humidité dans une maison se maintient au-dessous de 30 %, recourir à un humidificateur d’air est utile, à condition de respecter certaines règles d’hygiène : toujours utiliser de l’eau fraîche, que l’on jette après utilisation. Il existe des humidificateurs silencieux avec de l’eau spécialement traitée et dont l’hygiène est certifiée.

On peut aussi utiliser un brumisateur.

En complément, les plantes vertes sont un bon moyen de rendre l’air intérieur plus humide.

5. Chasser la poussière

Lorsque la concentration de poussières est forte, l’air ambiant est ressenti comme étant sec. Réduire la concentration de poussières et de substances irritantes dans l’atmosphère permet d’éviter ces sensations de dessèchement et leurs conséquences.

Les conseils d’Atlantic :

– dépoussiérer avec soin, essuyer les surfaces lisses avec un chiffon humide.

– bien aérer après avoir passé l’aspirateur

– aérer régulièrement en faisant des courants d’air.

– ne pas fumer à l’intérieur.

– ne pas allumer trop de bougies.

– renoncer aux parfums d’ambiance et aux bâtonnets d’encens.

Pour aller plus loin

Réglez le thermostat à la température idéale

Les solutions Atlantic

– Découvrir les solutions de chauffage chaleur douce à inertie Atlantic

– Découvrir toutes les solutions de ventilation d’Atlantic

[table “18” not found /]