La pompe à chaleur est un système très intéressant pour assurer le chauffage et le rafraîchissement de son logement, de façon économique. Mais la PAC peut, parfois, se révéler bruyante. Nos conseils pour une pose optimale et un maximum de confort, au quotidien !

Les pompes à chaleur sont de plus en plus silencieuses. Néanmoins, même avec les modèles récents, l’unité extérieure émet un bruit. Ceci est principalement dû au fonctionnement du ventilateur. Le niveau sonore d’une pompe à chaleur varie de 40 à 65 dB(A) environ, selon les appareils. Pour vous donner une idée plus concrète : dans un appartement, fenêtre ouverte et donnant sur une rue active, le niveau sonore atteint 50 dB(A). Celui d’un aspirateur est de 65 à 75 dB(A).

Bien installer sa pompe à chaleur

Une PAC bruyante est souvent le signe d’une mauvaise installation. Adressez-vous à un professionnel qualifié et portant la mention RGE (reconnu garant de l’environnement). L’orientation de l’unité extérieure est un premier point auquel il convient d’être attentif. Pour préserver vos voisins, ne placez pas les ventilateurs en leur direction. La pose d’une PAC dans une cour intérieure est aussi à proscrire : amplification des bruits assurée !
Pour votre propre confort, évitez de poser le split extérieur à proximité immédiate des pièces de vie et des fenêtres. De la même manière, les splits intérieurs doivent être installés aux emplacements les moins gênants, en retrait des lieux de station (canapé, bureau, lit).

Réduisez le bruit émis par votre pompe à chaleur avec des astuces simples.

PAC : limitez les vibrations

Il est important de conserver un espace de 40 cm environ entre la pompe à chaleur et le mur : vous réduirez ainsi la réverbération du bruit. Le split extérieur doit également être installé sur des plots anti-vibratiles, aussi appelés silentblocs. Constitués de caoutchouc, ils ont pour rôle d’absorber les chocs et vibrations. Chaque année, prenez soin de vérifier que ces plots n’ont pas perdu leur élasticité, garante de leur efficacité. Avec le temps, le caoutchouc peut effectivement s’assécher. Attention également aux feuilles et autres brindilles qui peuvent se glisser dans l’unité extérieure et augmenter les nuisances sonores.

PAC et écrans phoniques

Si votre pompe à chaleur est bruyante, un caisson d’insonorisation peut être réalisé au moyen d’écrans phoniques. Des composants de forte densité sont conseillés pour réduire la diffusion des basses fréquences de votre pompe à chaleur – celles que l’on entend le plus. Un tel abri anti-bruit est particulièrement conseillé si votre PAC se trouve à moins de vingt mètres de vos voisins.

Choisir une PAC silencieuse

Si l’unité extérieure d’une PAC engendre toujours un minimum de bruit, sachez que les nuisances importantes sont souvent le fait des pompes à chaleur vieillissantes. Les modèles les plus récents sont plus discrets, à l’image de la PAC Alféa Extensa A.I d’Atlantic : le split extérieur affiche un niveau sonore à seulement 41 dB(A), et 39 dB(A) pour l’unité intérieure. En optant pour une pompe à chaleur de dernière génération, vous bénéficierez d’un meilleur confort acoustique, de performances accrues et d’appareils connectés.

Noëlle Hermal © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :