le-magazine-atlantic-X_Bonnes_idees_6Le chauffage représente 70 % de la facture d’énergie des Français. Un pourcentage de taille pouvant facilement être réduit sans toutefois baisser votre confort. Alors, n’hésitez pas ! Suivez donc ces dix idées parfois toutes simples ! Ce qui est bon pour le porte-monnaie l’est aussi pour l’environnement.

Conservez la chaleur

 

Faire la chasse aux gaspillages, c’est éviter que la chaleur ne s’échappe prématurément.

En hiver, fermez vos volets en cas d'absence pour conserver la chaleur.  (© Cyril Comtat - Fotolia)

En hiver, fermez vos volets en cas d’absence pour conserver la chaleur.
(© Cyril Comtat – Fotolia)

Idée 1 : Fermez vos volets

En partant le matin au travail ou pendant la nuit, ce petit geste peut rapporter gros, surtout si vous n’êtes équipé que de simple vitrage. Par beau temps cependant, les fenêtres orientées plein sud ne seront pas occultées car elles vous feront bénéficier des calories du soleil. C’est l’un des principes du bioclimatisme.

Idée 2 : Calorifugez votre installation de production et de distribution de chaleur

La chaudière, comme les tuyaux acheminant l’eau chaude aux radiateurs, peut être isolée. C’est indispensable lorsque les canalisations traversent des pièces non chauffées (garage, cave), ou quand les radiateurs sont éloignés de la source de production. Ce calorifugeage peut même vous faire bénéficier de certaines aides comme le crédit d’impôt développement durable.

Idée 3 : Isolez votre logement, en commençant par la toiture

Si votre facture de chauffage atteint des sommes colossales, c’est peut-être que votre logement est peu ou mal isolé. 30 % des déperditions se font par la toiture, 25 % par les murs. Et 20 % sont le fait du renouvellement d’air. Les vitres ne représentent que 13 % des déperditions. Aussi important que cet investissement paraisse, il est vite rentabilisé au vu des économies d’énergie

30 % des déperditions se font par la toiture.  (© Chlorophylle - Fotolia)

30 % des déperditions se font par la toiture.
(© Chlorophylle – Fotolia)

engendrées.

Idée 4 : Ventilez sans laisser s’échapper la chaleur

L’aération d’un logement est indispensable pour garantir la qualité de l’air intérieur. Si vous ouvrez vos fenêtres, pensez à éteindre les radiateurs pour ne pas chauffer inutilement. A moins que vous soyez l’heureux détenteur de radiateurs électriques de dernière génération dotés d’une fonction « détection d’ouverture des fenêtres ».

Aujourd’hui, il existe aussi des solutions de ventilation capables de limiter les pertes thermiques liées au renouvellement d’air. Les VMC hygroréglables ont des bouches qui s’ouvrent et se ferment selon l’humidité et la température d’une pièce. Plus confortables encore, les VMC double flux contrôlent à la fois l’air ambiant et l’air sortant. Elles peuvent récupérer jusqu’à 90 % des calories de l’air sortant grâce à un échangeur de chaleur.

Optimisez votre installation

Idée 5 : Entretenez votre système de chauffage

C’est la garantie d’un rendement optimal ! Cela augmentera en plus la durée de vie de votre système de chauffage et assurera la sécurité dans le logement. Les radiateurs à eau chaude se purgent une fois par an, avant l’hiver. Cela consiste à chasser l’air des canalisations. Sur le même principe, il est recommandé de dépoussiérer vos appareils électriques. L’entretien annuel des chaudières est obligatoire et doit être fait par un professionnel.

Les robinets thermostatiques permettent de choisir la température de chaque pièce selon son usage.  (© Patrick J. - Fotolia)

Les robinets thermostatiques permettent de choisir la température de chaque pièce selon son usage.
(© Patrick J. – Fotolia)

Idée 6 : Régulez votre chauffage

Mettre un pull ou se réfugier sous un plaid, c’est juste une question d’habitude. Mais 1 degré de moins, c’est tout de même 7 % d’énergie économisée ! Les températures recommandées sont de 19 °C dans le salon et entre 16 et 17 °C dans les chambres.

Régulation et programmation garantissent un chauffage ajusté aux besoins. Selon l’Ademe, leur utilisation peut faire réduire la facture de 10 à 25 % ! Réguler, c’est maintenir la bonne température dans chaque pièce, grâce notamment aux thermostats de vos radiateurs électriques et de votre chaudière. Analysant les températures du logement, ils détectent les apports de chaleur gratuits (apports solaires, cuisson…) et  adaptent la consommation en conséquence. Dans le cas des radiateurs à eau, les robinets thermostatiques viennent parfaire ce système puisqu’ils permettent de choisir la température de chaque pièce selon son usage.

Idée 7 : Programmez votre chauffage

La programmation permet aux émetteurs de chaleur de savoir quand chauffer. Elle évite les consommations inutiles en abaissant, par exemple, les températures la nuit, lors des journées de travail ou lorsque vous êtes en vacances. On peut même créer des scénarii pièce par pièce, puisque chaque zone d’un logement ne se vit pas de la même façon (cuisine, salle de bains, chambre…).

Remplacez vos équipements

Les chaudières gaz à condensation permettent de réaliser des économies.

Les chaudières gaz à condensation permettent de réaliser des économies.

Idée 8 : Pensez à des équipements plus performants

Confort thermique, rendement et réduction des pollutions… En 20 ans, les chaudières ont fait d’important progrès techniques. N’hésitez pas à changer vos anciens appareils : vous économiserez de 15 % (chaudières basses températures) à 30 % (chaudières à condensation) par rapport aux consommations de votre ancienne chaudière.

Le chauffage électrique a aussi considérablement évolué. Plus vos convecteurs vieillissent plus ils consomment… En les remplaçant par des radiateurs chaleur douce, vous pouvez réaliser jusqu’à 45 % d’économies.

Idée 9 : Pensez aux énergies renouvelables

Le soleil, l’air, la terre ou l’eau, ces sources d’énergie gratuites et inépuisables servent aussi à chauffer la maison. En plus de produire l’eau chaude sanitaire, les systèmes solaires combinés (ou solutions hybrides) couvrent, selon la région et la taille de l’installation, de 20 à 40 % des besoins annuels de chauffage. Ils peuvent même servir à chauffer l’eau de la piscine l’été. Ne rejetant pas de gaz à effet de serre, cette énergie est, de plus, très écologique.

Il est également possible de récupérer les calories de l’air extérieur (aérothermie), du sol ou d’une nappe d’eau (géothermie) par le biais d’une pompe à chaleur. Les machines peuvent restituer de 3 à 5 kWh d’énergie thermique pour 1 kWh d’électricité consommée.

Ce type d’installation bénéficie en outre d’incitations financières. A l’instar du crédit d’impôt sur le matériel, de l’éco-prêt à taux zéro, d’un taux de TVA réduit, ou encore des aides de l’Anah.

Idée 10 : Profitez d’un bon feu de bois

Généralement utilisées en complément d’une autre source d’énergie, les chauffages au bois sont plus ou moins efficaces. Ainsi, une cheminée à foyer ouvert offre un rendement inférieur à 10 % contre plus de 80 % pour un poêle à bois ou à granulés. Très économique, l’énergie bois est également écologique.

Aurélie Cheyssial © AdC

Les solutions Atlantic

Découvrez les solutions Atlantic pour chauffer votre logement

A lire aussi dans le Magazine