le-magazine-atlantic-Choisir-une-Clim2Aujourd’hui, la climatisation a beaucoup évolué, perdant son image de luxe superflu, polluant et coûteux. Bruit, consommation, qualité de l’air, réversibilité… Tour d’horizon des atouts des systèmes nouvelle génération, histoire de briser les idées reçues.

Sébastien Brousseau - DS conseils et ingénieries

Sébastien Brousseau – DS conseils et ingénieries

Vous envisagez de vous équiper d’un climatiseur pour affronter les grosses chaleurs de l’été ? Sachez qu’aujourd’hui les appareils sont de plus en plus performants et de moins en moins énergivores. « Aujourd’hui, le gros du marché (environ 90 %) est constitué de climatiseurs réversibles, qui sont en quelque sorte des pompes à chaleur Air/Air », nous apprend Sébastien Brousseau, responsable opérationnel du bureau d’étude thermique DS conseils et ingénieries.

Climatisation réversible : confort et économies d’énergie toute l’année

S'équiper d'un climatiseur réversible : la solution idéale pour affronter les grosses chaleurs de l'été.  (© Delphimages - Fotolia.com)

S’équiper d’un climatiseur réversible : la solution idéale pour affronter les grosses chaleurs de l’été et se chauffer l’hiver.
(© Delphimages – Fotolia.com)

Dans une climatisation réversible, en été les calories de l’air chaud ambiant sont captées par l’unité intérieure et rejetées à l’extérieur via un circuit frigorifique. L’unité intérieure souffle ainsi de l’air froid dans la pièce. Grâce à la réversibilité, le principe s’inverse en hiver et le climatiseur chauffe la maison ! Les calories de l’air extérieur sont captées par l’unité extérieure afin que la chaleur soit insufflée dans la pièce par l’unité intérieure.

En évitant d’avoir deux installations distinctes (un système de chauffage et un système de climatisation), ces systèmes font gagner à la fois sur les investissements et sur l’encombrement. L’appareil est également économique sur le long terme. Sur les 100 % d’énergie nécessaire pour chauffer ou climatiser le logement, la consommation électrique nécessaire représente seulement 25 %, alors que les calories contenues dans l’air, captées par l’appareil, représentent 75 %.

En intérieur, des appareils esthétiques, voire très discrets

Le système de climatisation s’adapte aussi selon les besoins. Le monosplit permet de climatiser une pièce. Il est composé d’une unité intérieure raccordée à une unité extérieure. Le multi-splits permet pour sa part de climatiser plusieurs pièces. Chaque unité intérieure est raccordée à une seule et même unité extérieure.

Muraux, consoles, gainables… Le choix de l’unité intérieure dépend de votre intérieur et de vos besoins.

Très compact, le climatiseur mural s'installe en hauteur.

Très compact, le climatiseur mural s’installe en hauteur.

Convenant très bien aux petits espaces comme les chambres à coucher, le climatiseur mural est très compact et s’installe en hauteur sur un mur.

Les consoles, quant à elles, se posent au sol, se fixent au mur ou s’encastrent, comme un radiateur. « Moins discrets que les muraux, ils plaisent plus aux Français qui sont habitués à voir ce type d’appareil en partie basse. » Parce qu’ils mélangent mieux l’air d’une pièce, surtout en mode chauffage, ils sont recommandés pour des pièces de grand volume.

Enfin, certains systèmes, dits « gainables », sont invisibles puisqu’ils se dissimulent dans un faux plafond. Seule la grille de soufflage est apparente. Ils nécessitent des travaux plus importants et sont plus chers à l’installation.

La performance avec la technologie Inverter

Les produits les plus performants, tant en termes de consommation que de bruit, disposent de la technologie Inverter. Cette technologie module la vitesse du compresseur en fonction de la température souhaitée. Résultats : un niveau sonore extrêmement bas, un confort optimal, et des économies d’énergie non négligeables.

Climatisation-Technologie DC inverter

Autre grand point fort de ce type de produit : « Le volume d’air d’une pièce est brassé de 6 à 8 fois dans l’heure », précise le responsable du bureau d’étude. Avant d’ajouter : « Il est ainsi rincé plusieurs fois à travers des filtres qui, s’ils sont bien entretenus, piègent les acariens et les pollens en suspension ».

Les appareils muraux disposent ainsi de filtres qui éliminent l’humidité dans l’air, les bactéries qui s’y développent, ainsi que les pollens et les poussières. Idéal pour les personnes asthmatiques ou allergiques !

Dans tous les cas, optez pour des appareils dont le SCOP (Seasonal Coefficient Of Performance) est le plus élevé possible. Car plus ces indicateurs sont élevés, plus l’appareil sera économique et performant. Par exemple, si votre SCOP est de 4,10, pour 1 kW consommé, vous aurez jusqu’à 4,60 kW en moyenne de chaleur restituée. Et demandez l’avis d’un spécialiste qui vous conseillera notamment en termes de dimensionnement.

Des règles simples pour un confort optimal

Parfait pour la chambre, le climatiseur mural doit éviter de cibler la tête de lit. Afin d'éviter tout inconfort lié aux courants d'air.

Parfait pour la chambre, le climatiseur mural doit éviter de cibler la tête de lit. Afin d’éviter tout inconfort lié aux courants d’air.

« Pour éviter l’inconfort des courants d’air, le principe est de ne jamais implanter l’appareil vers une personne statique », prévient Sébastien Brousseau. Dans une chambre, on évitera ainsi de cibler la tête du lit. Dans le séjour, le climatiseur sera décalé du canapé ou de la table. Par ailleurs, les consoles nécessitent un minimum d’espace libre autour d’elles pour bien diffuser l’air froid ou chaud.

Pour allier confort et économies, pensez aussi à utiliser les modes de programmation de votre climatiseur. Point fort de certains appareils : le détecteur de présence. En cas d’absence prolongée, le climatiseur bascule en mode éco, et se remet en mode confort dès votre retour.

Ne pas abuser des bonnes choses

Enfin, suivez quelques conseils simples pour rafraîchir votre maison à moindre coût. Orientation du bâtiment, protections solaires ou végétation devant les fenêtres situées au Sud, surventilation nocturne, inertie thermique… Pensez également à fermer vos fenêtres et volets aux heures chaudes, puis à aérer soir et matin. Garder une maison fraîche et confortable, c’est aussi une simple question de bon sens.

Aurélie Cheyssial © AdC


A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :

Les solutions Atlantic :

[table “18” not found /]