Bonne nouvelle pour les ménages français : le dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE) est renforcé en 2017. A la clé, des aides financières pour vous aider à réduire vos factures énergétiques.

Parmi les aides financières visant à inciter les Français à réaliser des travaux d’économies d’énergie, les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) figurent en bonne place. Instaurés en 2005, ils obligent les fournisseurs d’énergie à promouvoir l’efficacité énergétique auprès des consommateurs, via des primes, remises ou encore des bons d’achats.

Baisser la facture énergétique

Pour cette nouvelle année, le Ministère de l’Environnement a annoncé le doublement des objectifs d’économies d’énergie, sur la période 2018-2020, renforçant ainsi le dispositif des CEE. L’objectif passe ainsi de 700 TWh cumac pour 2015-2017 à 1 600 TWh cumac pour 2018-2020, dont 400 TWh cumac au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique. Contraction de cumulé et actualisé, le terme « cumac » renvoie aux Kwh économisés par chaque opération. Il représente la différence de consommation entre l’ancien et le nouvel équipement.

L’idée de cette hausse des objectifs est d’atteindre une baisse de la facture énergétique (des ménages, organismes publics et entreprises) de 10 milliards d’euros par an !

Financez vos travaux de rénovation énergétique avec les CEE

Aider les Français à réaliser leurs travaux

Grâce aux Certificats d’Economies d’Energie, vous pourrez réaliser plus facilement vos travaux de rénovation énergétique. Pourquoi, par exemple, ne pas commencer par améliorer l’isolation de votre maison, puis par changer vos équipements de confort thermique (radiateurs chaleur douce, pompe à chaleur, chaudière à condensation…) ? Vous obtiendrez ainsi un meilleur confort chez vous, réduisant efficacement les sensations de froid et de courant d’air. Et vous verrez vos factures de chauffage baisser. De quoi commencer l’année du bon pied ! Pensez donc à vous renseigner sur les CEE, auprès d’un point conseil Rénovation Info Service par exemple.

Aurélie Charpentier © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :