le-magazine-atlantic-Bientot-une-ile-autonome-en-energieHabiter sur une île autonome en énergie vous fait rêver ? L’île d’El Hierro, dans les Canaries, devrait bientôt réussir ce défi. Explications.

Se passer de pétrole pour fabriquer de l’électricité ? C’est le pari qu’est en passe de réussir l’île d’El Hierro, appelée aussi l’île du Méridien située dans l’archipel des Canaries. L’eau et le vent, par le biais d’une centrale hydro-éolienne, devraient en effet suffire à assurer le confort des 10 700 habitants de cette île de 278 km².

Cette alliance originale d’énergies renouvelables est avant tout astucieuse. Car les deux énergies s’entraident et compensent leur défaut. L’énergie éolienne, par nature aléatoire, peut ainsi assurer les besoins quotidiens des habitants.

L'île d'El Hierro va devenir la première île au monde entièrement autonome en énergie.  (© Karol Kozłowski - Fotolia.com)

L’île d’El Hierro va devenir la première île au monde entièrement autonome en énergie.
(© Karol Kozłowski – Fotolia.com)

Un système simple et astucieux

Le système est composé de deux réservoirs d’eau, d’un parc éolien, d’une centrale hydroélectrique, d’une station de pompage et de moteurs diesel qui n’interviennent que dans les cas exceptionnels.

Concrètement, l’énergie éolienne alimente des pompes qui transfèrent de l’eau dans un bassin en altitude. Ainsi, quand le vent est insuffisant, l’eau redescend et génère de l’électricité.

Ile El Hierro © sellingpix - Fotolia.com BD

© sellingpix – Fotolia.com

Des bénéfices multiples, à la fois écologiques et économiques

Représentant un budget d’environ 80 millions d’euros, le projet permettra à l’île d’économiser l’importation par bateau de 6 000 tonnes de fuel, soit 40 000 barils de pétrole. Ecologiquement, ce projet évite aussi l’émission annuelle de 18 700 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Avec cette centrale, qui devrait être inaugurée en juin prochain,  l’île d’El Hierro deviendra la première île au monde entièrement autonome en énergie ! Le concept, pourrait faire des émules. Aujourd’hui, 600 millions de personnes dans le monde vivent sur ​​des îles dont 17 millions d’Européens.

 

Aurélie Cheyssial © AdC

Que pensez-vous de ce projet pour le moins révolutionnaire ? Aimeriez-vous habiter une île autonome en énergie ?

A lire aussi dans le Magazine :

Pour aller plus loin :