le-magazine-atlantic-10-be¦üne¦üfices-sur-les-radiateurs-e¦ülectriques7L’été est là ! Alors, si vous souhaitez profiter d’une maison agréable cet été, même en pleine canicule, c’est le bon moment pour faire installer une climatisation réversible chez vous. Le point sur cette solution performante.

Climatisation réversible : le confort en toutes saisons

Particulièrement bien isolées, les maisons récentes ont besoin d’un bon système de climatisation pour assurer le confort de leurs occupants l’été. Avec les nouveaux équipements, performants et plus économiques, la climatisation n’est plus un luxe. Et si elle rafraîchit votre maison, elle peut également la chauffer l’hiver grâce à la technologie Inverter. Loin de n’être qu’un énième gadget, la climatisation réversible vous sert de système de chauffage. « Un fonctionnement garanti jusqu’à une température extérieure de – 15 °C », stipule Laure-Marie Cyran, chef de projets communication Climatisation et Ventilation chez Atlantic. Ce qui correspond à près de 85 % du territoire français ! Pas besoin, contrairement aux idées reçues, d’habiter dans le sud de l’Hexagone pour pouvoir bénéficier de ce système.

Autre plus de la climatisation réversible : elle vous assure du confort y compris en intersaison. « En automne ou au printemps, il n’est pas rare de voir les températures extérieures fortement évoluer au cours d’une même journée, explique Laure-Marie Cyran. Pouvant passer du mode chauffage au mode climatisation en un instant, la climatisation réversible est tout à fait adaptée à ce besoin. »

Climatisation réversible : le confort sous toutes ses formes

L’autre avantage de la climatisation réversible est sa réactivité. En quelques minutes, elle atteint la température de confort désirée. Et, si vous revenez plus tôt de week-end, en enclenchant le mode Powerful, vous atteignez encore plus rapidement la température souhaitée. Résultat : un confort quasi immédiat.

Votre climatisation réversible n’est pas pour autant synonyme de soufflerie ! « Les débits d’air ne sont pas ressentis, et la température de soufflage est toujours tempérée », rassure Laure-Marie Cyran. Elle est aussi intelligente : vous pouvez ainsi gérer la température pièce par pièce, à partir de votre télécommande.

Climatiseur Atlantic, la bonne solution pour bénéficier d'un intérieur agréable en été.

Climatiseur Atlantic, la bonne solution pour bénéficier d’un intérieur agréable en été.

Climatisation réversible : silence, on rafraîchit !

Contrairement aux idées reçues, les nouveaux systèmes de climatisation ne sont pas bruyants. A l’instar des unités intérieures Atlantic/Fujitsu disposant d’un mode silence affichant un niveau sonore inférieur à 21 dB(A), soit encore moins qu’un réfrigérateur.

« Quant aux unités extérieures, certaines disposent également d’un mode silence permettant de réduire leur niveau sonore la nuit, de préserver la tranquillité du voisinage et celle de vos dîners l’été sur votre terrasse », ajoute la chef de projets.

Climatisation réversible : pour une bonne qualité d’air

Si elle vous garantit du confort en toutes saisons, la climatisation réversible améliore également votre qualité d’air intérieur. Votre air est en effet récupéré et filtré entre 4 et 8 fois par heure ! Les acariens, les poussières et les pollens en suspension sont donc captés par les filtres électrostatiques tandis que les mauvaises odeurs sont inhibées par les filtres désodorisants.

Pour assurer son bon fonctionnement et ainsi une bonne qualité d’air, pensez à nettoyer les filtres de votre climatisation tous les 2 à 3 mois.

Climatisation réversible : des économies par tous les temps !

Equipée du système Inverter, les climatiseurs réversibles sont des pompes à chaleur air/air. Ils utilisent en effet les calories présentes dans l’air pour chauffer ou rafraîchir votre maison.

Et pour encore plus d’économies, privilégiez les fonctions « détection de présence », programmation hebdomadaire ou encore mode économies d’énergie. A la clé : en moyenne 10 % d’économies d’énergie.

Aurélie Charpentier © AdC

Les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :