C’est le printemps et il est temps de commencer votre grand ménage de saison. A la clé : une maison sentant bon le propre ! Mais attention à ne pas dégrader votre qualité d’air intérieur en croyant bien faire. Suivez nos conseils en la matière.

Astuce n°1 : Choisissez les bons produits de nettoyage

Pour nettoyer votre maison, vous utilisez forcément des produits ménagers. Sachez qu’ils peuvent être néfastes à votre qualité d’air intérieur et dangereux pour la santé. La plupart d’entre eux contiennent des polluants de l’air intérieur tels que le formaldéhyde. Ils émettent en outre des composés organiques volatils (COV), nocifs pour la santé.

Pensez donc à étudier l’étiquette des produits d’entretien avant de les acheter. Elle indique le niveau d’émission en polluants volatils. Préférez les produits d’entretien classés A+ et bénéficiant de labels écologiques. Le magazine Que Choisir publie régulièrement un comparatif des produits d’entretien. N’hésitez pas à consulter leur numéro spécial pour vous faire une idée.

Le mieux est de choisir des produits bio, les moins nocifs. Evitez au maximum les produits ménagers parfumés et les désodorisants, hautement allergisants. Rien de mieux que les produits de nos grands-mères pour nettoyer votre maison tout en préservant la qualité de l’air intérieur ! Vinaigre blanc, citron, savon noir ou encore bicarbonate de soude… ces produits naturels sont économiques et tout aussi efficaces, voire plus, que les produits d’entretien vendus dans le commerce. Testez-les donc ce printemps ! En limitant le nombre de produits chimiques, vous améliorerez votre qualité d’air et préserverez votre santé. Dans tous les cas, rangez-les dans une pièce bien ventilée et à l’abris de la chaleur.

Choisir des peintures labellisées A+, un geste important pour préserver sa qualité d’air intérieur.

Astuce n°2 : Optez pour des peintures de qualité

Vous souhaitez redonner un coup de frais sans occasionner de pollution de l’air intérieur ? Optez pour de la peinture labellisée A+. Car si toutes les peintures émettent des COV, celles labellisées A+ en émettent moins.

Il est important de penser à l’aération de la maison et particulièrement de la pièce que vous repeignez, pendant et après la pose de la peinture. Combien de temps aérer une pièce ? Dans une pièce repeinte,  un délai d’au moins trois jours est préconisé si vous avez choisi une peinture A+.

Astuce n°3 : Bien aérer sa maison, un indispensable

Il est essentiel d’aérer sa maison et pas seulement après des travaux de peinture. Bien ventiler votre logement permet d’évacuer au maximum les composés organiques volatils, les allergènes, poussières et autres polluants de l’air intérieur.

Pourquoi ne pas profiter de votre ménage de printemps pour vérifier l’état de votre système de ventilation ? Nettoyez vos bouches d’aération. Car une ventilation mal entretenue, voire encrassée, ne fonctionnera pas correctement. Et mieux encore, équipez-vous d’une nouvelle VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Elle vous permettra de renouveler automatiquement votre air intérieur et ainsi d’assurer votre confort, tout au long de l’année. Il existe différents types de VMC (simple flux, double flux, hygroréglables), dans des gammes de prix variables. Et des modèles compactes sont aujourd’hui proposés pour s’intégrer dans tous les logements, y compris les petites surfaces. Sachez-le : un ménage soigneux est nécessaire à la qualité d’air intérieur mais il n’a d’intérêt que s’il est associé à une ventilation efficace de votre maison !

Aurélie Charpentier © AdC

Découvrez les solutions Atlantic :

A lire aussi dans le Magazine :